Forum Test de Melody ♥


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum a déménagé pour ceux qui nous ont pas encore rejoint, voici le lien de la version 2 de Capu ^^ http://capu-chuu2.forumactif.org/

Partagez | 
 

 «Fleur aux pétales parfumés, laisse moi humer ce parfum dont je me délecte ...» [PV Shizuka]]

Aller en bas 
AuteurMessage
Melona Shinuzoa
professeurs
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 26
Localisation : Dans mon bureau à coriger des copies ~

~~Perso~~
Amis, Amour, classe,...:
XP:
100/100  (100/100)
Race :: Vampire / Succube

MessageSujet: «Fleur aux pétales parfumés, laisse moi humer ce parfum dont je me délecte ...» [PV Shizuka]]    Mer 18 Mai - 15:51

« La voie lactée sera mon voile nuptiale ; Ma robe de mariée une aurore boréale … »

L’école pour monstre n’avait rien fait changer à ses habituelles balades nocturnes, mais Melona sortait le jour désormais, en plus des cours évidemment. Elle aimait s’aventurer hors de l’établissement, allant près du lac ou dans la forêt avoisinante : sentir la douce brise fouetter son visage et faire voler ses cheveux, caresser un pétale lorsqu’une fleur se trouvait sur son chemin… Tant de choses qui lui font se sentir plus humaine. L’humanité ; la jeune femme avait toujours voulu être comme les autres. A maintes reprises elle tenta de refouler son côté démoniaque et suceuse de sang : chasser le naturel, il revient au galop. Plus la mi-succube/mi-vampire se battait contre sa vraie nature, plus celle-ci s’imposait. Un jour, elle baissa les bras et abandonna la bataille … qui était déjà perdu d’avance d’ailleurs. Bref, le passé c’est le passé, la vie sera assez longue comme ça pour le remuer.

La voici, confortablement installée dans son lit, au centre de sa chambre baignant dans la lumière de la lune. Melona fixait le plafond, ne trouvant pas le sommeil. Morphée avait décidé de l’ennuyer, cette nuit ? Son insomnie était inexplicable : rien ne l’a tracassait, elle était sereine et ne pensait même pas au lendemain. La nippone s’amusait, si on peut dire ainsi, à compter les taches sur le plafond. Même si l’obscurité avait pris place dans la majeure partie de la pièce, grâce à ses pouvoirs, sa vision nocturne était excellente : Etant en partie succube, son sang de démon lui donne une très bonne vue dans le noir. Les démons ayant besoins d’obscurité pour régénérer leurs cellules. Son coté vampire aussi accentue sa vue : les vampires chassant la nuit. Et pour finir, son pouvoir recréant les capacités des félins : la vue de ses animaux est connue pour être excellente. Enfin, Melona n’avait rien d’autre à faire que d’établir le nombre de taches comme d’autre compterai des moutons pour s’endormir. Et ça marcha, la douce femme sombra dans un sommeil profond…

Son rêve n’était en rien palpitant, elle fixait une poignée de porte. La clenche n’était pas exceptionnelle : dorée avec des ornements ressemblant vaguement à des nuages. Dans ses songes, Melona caressait la poignée, du bout des doigts, pour sentir le relief de chaque recoin de l’objet. Les gravures étaient faites à la main, on sentait les coups de l’artiste, et les vallons creusés étaient d’une douce couleur bleue pâle, apaisant la jeune professeur. Apparemment, elle n’osait pas pousser la porte, ayant pourtant la main sur la poignée, prête à être enclenché. Quelques minutes passèrent sans qu’il n’y ait aucun mouvement. Pas un souffle, pas un murmure. Le silence était parfait, pur, dans ce rêve ou le blanc prédominait et où le seul meuble consistait en une porte en bois massif et où le seul être vivant était Melona, figée, devant ladite porte. Immobile, c’est sans crier gare que Melo’ poussa la porte, donnant un coup de pied sans raison qui la fit basculer de l’autre côté. Le monstre passa de l’environnement paisible à un endroit sombre, lugubre, froid et où elle se sentit envahi par une terreur survenant de nulle part. Elle tombait, chutait sans s’arrêter, ça en devenait lassant. Au début tétanisé, elle finit par fermer les yeux, croiser les bras sous sa poitrine et attendre que cela cesse. Après tout elle était dans son rêve, que risquait-elle ? C’est lorsqu’elle aperçut la fin de la nébulosité totale qu’elle se réveilla.

Il était 7h et dans une heure elle donnait son premier cours de la journée. Son rêve ne l’a perturba pas vraiment, étant habitué à de tels songes sans queue ni tête. Au ralentit, elle sortit de son lit, traina sa carcasse jusqu’à sa penderie et sélectionna une tenue adéquat. Melona opta pour un chemisier blanc échancré légèrement transparent qui laissait voir les motifs de son soutien-gorge. Pour accompagner se chemisier, elle prit une jupe noire fendu lui arrivant au-dessus du genou : sexy mais décent. Puis elle alla prendre une douche.
[…]

« Good Morning! Please sit down and open your books at page 39. Emi, can you read the text. »
Observant ses élèves, plus ou moins attentifs, Melona eu comme une illumination : la porte, la poignée .. était celle de sa chambre chez sa mère ! Voila pourquoi elle la détaillait tant. Les nuages avaient été sculpté à ses trois ans pour qu’elle fasse de jolies rêves et le bleu représentait le voyage dans ses songes. "La porte des Songes", voila comment elle l’avait appelé.
« Sensei ? J’ai fini de lire le texte …
-Oh sorry Emi ! So now, Take your workbook and do exercise 5 p40. »

La porte des Songes … ce nom lui était venu lorsque Melona lut un livre. Dans cet ouvrage, ce terme était employé par le héros qui avait le pouvoir de s’immiscer dans le monde des rêves de la personne de son choix. Et si cette porte existait bel et bien ? Etait-elle accessible pour n’importe qui ? Enfin, Melona sortit de sa réflexion et retourna à son cours, passant entre les rangées.
[...]

Midi sonna enfin, Mademoiselle Shinuzoa n’avait pas du tout faim mais était impatiente de prendre sa pause. Elle voulait errer hors de l’établissement et avait trois heures pour cela, ne reprenant pas ses cours avant 15h. Ignorant un de ces collègues qui l’interpellait, elle fila hors du pensionnat et se hâta de passer le portail. Une fois hors de l’école, elle ralentit le pas, se sentant plus légère, aussi aérienne qu’une feuille dans un arbre, quand celle-ci se frotte au vent. Une fine brise caressait les joues de la demoiselle, faisant voleter ses cheveux et parsemant le doux parfum des fleurs. Melona n’avait pas idée d’où aller, elle se laissait porter par son élément, tournant lorsqu’il le faisant, s’arrêtant à son rythme. A errer ainsi, elle finira par se perdre ! Mais elle s’en fichait … seul son moment de solitude comptait. Enfin .. son « moment » était assez long. Melo’ ne fréquentait personne, traumatisé par ses expériences passées. Sans s’en rendre compte, elle finit dans le cimetière, aux abords du lycée. Elle s’approcha d’une stèle, attirée par la croix. Un bruissement se fit entendre. Melo’ se retourna brusquement, et demanda, d’une voix qui se voulait assurée :
« Il y a quelqu’un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Shizuka Scarlett
Séductrice aux griffes accérée
avatar

Messages : 449
Date d'inscription : 20/03/2011
Age : 23
Localisation : Dans un coin en hauteur
Emploi/loisirs : Boire du sang accompagner d'un fraisier *o*

~~Perso~~
Amis, Amour, classe,...:
XP:
100/100  (100/100)
Race :: Mi-vampire Mi-succube

MessageSujet: Re: «Fleur aux pétales parfumés, laisse moi humer ce parfum dont je me délecte ...» [PV Shizuka]]    Sam 21 Mai - 16:07

Shizuka était deprimé, elle n'avait pas manger et pas dormie depuis déja deux jours. Elle était présente phisiquement mais absente psychiquement en cours, elle n'écouter même pas, elle ne savai même pas dans quel cour elle était et de quoi le professeur parler. Elle regarder par la fenetre et se fichait completement que son sensei la gronde et qu'il louche dans son decolté. Normalement elle lui aurai lancer un replique mechante l'insultant de pervers qui lui aurai valut une exclusion de cour mais la elle était telement déprimé qu'elle laissa faire le professeur.

La fin des cour fut annoncer par la sonnerie. C'était la pause midi, elle ne reprenai qu'a 15 heures et n'avait vraiment pas faim du tout. Elle decida donc d'aller noyer sa douleur hors de ce lycée. Le faite que tout les créature masculine ainsie que quelque créature feminine la regarder l'oppréser. Quand elle passer devant un couple le jeune homme la regarder de la tete au pied et le regard mauvais que lui lancer la jeune fille lui rappeler horriblement ses années collége. Elle baissa la tete et marcher droit devant elle sans regarder les gens qui l'entouré. Elle detester son corps, elle aurait donner n'importe quoi pour avoir un corps d'humaine normale. Tout le monde lui dissait qu'elle était sublime mais elle trouvé qu'elle n'avait rien de spéciale si ce n'est ses formes du a son coté succube et ses long cheveux rouge ecarlate du a son pére.

Elle sortie du lycée et laissa ses pas la guidé. Elle se retrouva vite au cimetiere, lieu bien approprié pour ilustré sa souffrance. La rousse s'arreta se calla contre une pierre tombal et se laissa glissé jusqu'au sol. Elle sorti de son sac une photo et balanca son sac a coter d'elle. Elle contempla la photo qui la representé elle Akio et Suke lors d'une fête de charité donner par son pére a l'hopital où il travaille. Elle fit glisser ses doigt sur le petit garçon qui était assied sur ses genoux, il abordé un sourir sublime et était trés joli dans son costume noir et ses cheveux blond platine tous tiré en arriere ne laissan que deux méches lui tomber sur ses yeux vert émeurode. Elle senti les larmes lui monter au yeux en pensan que cette photo avais était prise une semaine avant la fin de la vie du petit garçon qu'elle aimé enormement. Puis ses doigts glissere sur le jeune homme qui se tenait debout a coté de la chaise où était assise Shizuka avec Akio sur ses genoux. Elle le regarda et le trouva toujour aussi beau, ses cheveux noir ébene mi-long lui tomber sur la nuque et avait était coifée comme ceux de Akio et son costume noir était semblable au sien. Les larmes se mirent a coulée le long de ses joues quand elle se rappela que sa veritable forme avait tuer l'homme qu'elle aimé.

Alors qu'elle pleuré laissan toute les larmes de son corps couler le long de ses joue pour s'écraser au sol elle entendit:

« Il y a quelqu’un ? »

Elle sursauta en entendan la voix qui avait prononcer cella. Elle ne voulait pas que quelqu'un la voix dans cet état elle ne repondit donc rien.
Revenir en haut Aller en bas
 
«Fleur aux pétales parfumés, laisse moi humer ce parfum dont je me délecte ...» [PV Shizuka]]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» R A I P O N C E ♣ Fleur aux pétales d'or, répands ta magie..
» ☆ fleur aux pétales d'or (ashley)
» Sucre parfumé
» carottes parfumées
» Les pétales de fleur peuvent parfois se transformer en épées [Pv : Artémis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test de Melody ♥ :: Lycée Yokai :: Extérieur du lycée :: Cimetière-
Sauter vers: